La production industrielle peut stimuler la croissance, selon la ministre Jessy Petit-Frère

Accompagnée d’une délégation officielle, composée de deux représentants de la Présidence et du Directeur Général des Zones Franches, la Ministre Jessy C. Petit-Frère a rencontré du 14 au 16 avril 2016, M. Limber Cruz et Mme Mercedes Capellan, respectivement Vice-Président et Directeur Général de la Compagnie de Développement Industriel S.A. (CODEVI).

L’objectif de la mission est d’encourager les efforts d’investissements déjà consentis par le groupe dans cette zone franche, de se rassurer des conditions adéquates de travail de 8.000 ouvriers haïtiens et de l’impact durable de cette industrie dans l’économie de la région.  Gérée par le Groupe dominicain “M”, elle fabrique à Ouanaminthe, dans le Nord`Est, des vêtements destinés à l’exportation, notamment des jeans, des uniformes et des tricots.  .

La Ministre durant sa visite a pu constater la construction et l’acquisition de nouveaux moyens de production de la compagnie, avec la construction de deux nouveaux bâtiments industriels disposant d’un espace total de 7.000 m2, devant permettre la création d’environ 3.000 emplois additionnels d’ici la fin de 2016, un bâtiment actuellement en chantier d’une superficie de 11.330 m2 et le démarrage prochain de travaux pour l’installation de deux autres bâtisses de 8.000 m2.

La Ministre a encouragé les responsables de CODEVI sur cette voie, en indiquant que ces initiatives cadrent bien avec les priorités du Gouvernement haïtien, et celles du Ministère du Commerce et de l’Industrie qui entre autres, veut promouvoir l’investissement, la création d’emplois et la création de richesse.

Mme Petit-Frère s’est également entretenue avec les ouvriers et en a profité pour recueillir leurs doléances.  Les ouvriers bénéficient d’une formation professionnelle mais elle a déploré les conditions actuelles de la rue où les ouvriers mangent. Les responsables souhaitent que le site abrite une Cafétéria à l’intention des travailleurs.

La Ministre promet d’intervenir pour que ce projet voit le jour, dans un bref délai, afin d’apporter une nette satisfaction aux travailleurs haïtiens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *