Miu : L’expression d’une artiste qui vit déjà son rêve!

Par Kenley Jean-Baptiste Haïti
“Je commence à vivre déjà mon rêve! “, telle était l’une des affirmations de l’artiste Miu, lors d’un entretien avec le Journal Haïti Reyèl, ayant voulu justifier élégamment à quel degré qu’elle s’étend à vivre son art et aussi le vivre à toute allure.

De son vrai nom Murielle Augustin, la chanteuse se réjouit de son impact positif dans le domaine musical. À coup sûr, c’est ce qui constitue même son moteur d’action, sa fierté précisément. Pensant que tout le monde devrait être fier de soi, Miu mène sa vie et sa carrière sur la base d’une motivation idéale en sorte qu’elle puisse poser quotidiennement des actions par lesquelles elle pourra découvrir sa grandeur d’âme, son état d’esprit.

“De la musique, avant toute chose”, à l’instar de Verlaine, Miu prise la musicalité même sans ses regards les plus furtifs. Par conséquent, en vertu de cela, le point d’altérité demeure sa capacité de garder l’équilibre vis-à-vis de l’essentiel.

En clair, à la différence de certaines autres chanteuses, Miu est d’avis qu’elle est apte à engendrer continuellement la sauvegarde de l’équilibre en ce qui a trait à sa vie d’artiste et amoureuse, marchant conjointement, de surcroît, faire en sorte qu’il n’y ait pas d’interférence.

Pour elle, savoir gérer ses relations avec ses fans, c’est à ne pas s’en passer… Ce qui implique qu’en tant que personnage public, de jour en jour, en vertu de l’intensification des déclarations d’amour, elle se révèle mâture en vue de se dépasser au regard de ce qui est primordial.

Capable de prendre des élans nouveaux, Miu porte main-forte à ses concitoyens; ce qui fait qu’elle rentre d’emblée au coeur des oeuvres avantageuses à l’égard des plus démunis.

“Je fais partie de plusieurs associations qui mènent des actions sociales”, nous a-t-elle précisé.
À vrai dire, le Centre d’Etude et de Formation des Jeunes Haïtiens (CEFJH) et la structure “Sektè Kiltirèl Ayisyen pou Ayiti”, ce sont des agents incitateurs qui offrent à Miu la volonté d’agir progressivement, de s’oeuvrer dans le social.

À bien s’informer, l’artiste Miu se donne à la formation des jeunes en développement personnel. Diplômée en Diplomatie et Relations Internationales, elle ne met pas à l’écart ces domaines, même si elle se fait casiment prise dans le mouvement collectif (SKAPA) qui a su mener une campagne contre l’insécurité sur les réseaux sociaux, ce qui a fait un impact remarquable. Il est à noter que cette même structure a réalisé un projet d’aide aux compatriotes victimes du violent ouragan Mathieu, notamment dans le grand Sud du pays (Oct/Nov 2016)

En effet, à la lumière de ces écrits, il convient de mentionner que l’artiste Miu marche vers son apogée et décrète la permanence en sorte qu’elle puisse, à foison, devenir de plus en plus influente surtout dans la région caraïbéenne.

Kenley Jean-Baptiste Haïti
Jeune conférencier
Roikenley@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *