14 Février : l’homme galant s’éprouve ou se prouve? par Kenley Jean-Baptiste

Cela rentre au rang de grandes traditions d’engendrer des échanges de cadeaux, des fleurs et des chocolats quand il est question de 14 février. En clair, les échanges, parfois, offrent une vitalité aux relations amoureuses. Ce qui fait que quand l’un ou l’autre fait abstraction à l’essence de cet acte, tout devient maussade, regrettable, silencieux et dégoûtant.
En ce sens, face à la solennité d’une journée comme telle, sur quoi se réserve la galanterie?
L’homme galant s’éprouve ou se prouve?
De grandes questions persistent…

À vrai dire, dans la galanterie, il y a savoir-vivre, courtoisie, délicatesse, attention; et toute une atmosphère de mots qui reviennent à la recherche de l’attachement strict. Parfois, l’homme, dans une durée très courte, s’abandonne à la femme alors qu’il se fait l’objet de rareté quand il pense avoir tout acquis. Pourtant, l’homme galant, en permanence, s’accroche rigoureusement à sa copine.

Certains hommes, occasionnellement, se montrent à eux-mêmes qu’ils possèdent telle ou telle qualité, surtout le 14 février. Ils se prouvent à toute allure avec aisance, ce qui leur donne goût à la vie. D’autres partent à la reconnaissance par une opération afin de justifier la qualité requise en ce qui a trait à une journée de telle ampleur. Ils s’éprouvent en dépit de leur manquement, ils se battent pour se valoriser.

En fait, au-delà de toutes controverses, l’homme galant, c’est l’homme qui, le 14 février et continuellement, pense au bien-être de sa femme; il montre constamment que sa femme lui manque, qu’il est malaisé quand il n’est pas à ses côtés.
L’homme galant ramène élégamment des fleurs, des chocolats, des gâteaux et offre des bisous avec gratuité à l’égard de sa femme.
À coup sûr, il est indubitablement prêt à tout pour sa femme; il se donne à la protection de sa femme, c’est un secret de polichinelle. On le dit souvent : ” Une femme a besoin d’un homme qui la protège comme sa fille, qui l’aime comme sa femme et qui la respecte comme sa mère “.

En effet, cela sous-entend qu’il est de bon ton de s’accentuer sur la galanterie en vue de se prouver en tant qu’homme et de s’éprouver, surtout lors des embûches.
Kenley Jean-Baptiste Haïti
Roikenley@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *