Dictature des Duvalier et les masturbations intellectuelles de Michelle Bennett!

Elle accuse une présence soutenue sur la toile en écrivant au jour le jour des lettres ouvertes aux multiples destinataires. Elle y est pour éplucher les critiques qu’on adresse à son ancien mari dictateur, Jean Claude Duvalier. Dans ses nombreuses lettres, elle brosse, à cette génération qui n’a pas connu la dictature homicidaire de son mari , le portrait d’un pays régnant dans le progrès le plus parfait .
Cependant, dans ses lettres dénommées Points sur les I, madame oublie toujours de barrer les T. Ces T sont écrits dans l’histoire. L’histoire qui tient à rappeler le caractère sanguinaire du régime de son mari. L’histoire des faits que se lit sur le visage de chaque victime du régime.

Est ce que des lettres ouvertes peuvent effacer la mémoire de tout un peuple ? Est ce que des lettres peuvent réparer tous les dégâts que le régime de son mari a orchestrés?

Sous la dictature de Jean Claude Duvalier, on maltraitait les opposants politiques, on massacrait des journalistes opposants, on pillait l’argent du peuple, on hypothéquait l’avenir du pays . Alors que cette même dame se contentait de rassembler de l’argent pour s’offrir une vie luxueuse.

À l’heure actuelle, le peuple n’a pas besoin de se rappeler de la dictature de Jean Claude Duvalier pour se démarquer de la réalité, il attend la restittution de son argent qu’on lui a ravi.
La banque mondiale sur le développement affirme que Jean Claude Duvalier s’est enfui avec 1,6 milliards de dollars . Cette somme d’argent pouvait engendrer des avancées majeures dans le cadre du développement du pays. Pourtant, avec cette somme , Jean Claude Duvalier , s’est offert une vie dispendieuse en France. Il fallait au peuple une lettre ouverte en ce sens.
Dommage ! Cette jeunesse ne mesure pas trop la cruauté de la dictature de Jean Claude Duvalier, alors qu’elle est l’instigatrice des malheurs qu’elle endure aujourd’hui. Le règne sanglant des Duvalier a tout vassalisé. En ce sens, madame n’a aucune autorité morale pour faire des remontrances à quiconque. Si elle veut aider Haïti, qu’elle prenne son argent pour venir en aide aux oubliés de Cité Soleil, La saline … Elle pourrait peut être obtenir le pardon des haïtiens.
En ce qui a trait à son mari, avant de mourir , il a eu le temps de voir son spectre.
L’histoire ne prête jamais à l’oubli!

James Marc Donald ORPHÉE

7 thoughts on “Dictature des Duvalier et les masturbations intellectuelles de Michelle Bennett!

  • February 19, 2017 at 10:02 pm
    Permalink

    Sous le gouvernement de Duvalier fils le pays était en paix. On n’a pas eu peur de sortir la nuit, on n’avait d’électricité 24/7 et de l’eau potable et les hopitaux fonctionnaient très bien. Nous avons une vie sociale. J’ai grandi sous son gouvernement et j’ai assez de bons souvenirs. Encoure, sous le régime de Duvalier, le pays avait était respecté un peu partout dans le monde. Si je compare Haïti maintenant à leur temps au pouvoir, je leur choisirais dix-mille fois, et je peux vous dire sincèrement quelque soit ce qui s’était passé durant leur gouvernement, nous étions beaucoup beaucoup mieux pour ne pas dire qu’il n’y a pas de comparaison à ce pays détruit.

    Reply
    • February 19, 2017 at 11:52 pm
      Permalink

      ON avait de Electricité et de l’eau potable 24/7 …. Ki on ? de ki on ou ap pale menm ? Ki pousantaj popilasyon sa ki te elektrisite ak dlo potab ? Men nou mechan …

      Reply
      • February 20, 2017 at 3:54 pm
        Permalink

        On avait plus peur des loups garou à l’époque de Duvalier que de se faire tuer la nuit et on avait l’électricité 24/24 pour ceux qui pouvaient se le permettre bien sur, maintenant c’est la confusion totale.

        Reply
      • March 14, 2017 at 2:36 am
        Permalink

        A rebo champ mars selmam,mem carrefour pat gen limier

        Reply
  • February 20, 2017 at 7:16 pm
    Permalink

    Comme c touchant ces dires, sencerement j’etais pas la a l’epoque mais a ce qu’il parait sur ce gouvernement te gen ampil abu, jan james di an, si pou yo pardonel kel retounen haiti vinn fin depanse res kob la ki nan menl lan (kob peyi ya, kob pep la), peyi ya nan beswen, lap soufri, haiti kouche 2 pye long li beswen swen poul refe, yon jes d@mou sifi. Paske nou se yon bon pep, e nou ka padonel

    Reply
  • February 20, 2017 at 10:11 pm
    Permalink

    J’avais huit ans Quand Jean-Claude est parti. Je ne me rappelle pas de grand chose. Ma famille est duvalieriste, mais pas Jean-Claudiste. Chez moi il a toujours ete considere comme le fils rate de Duvalier. On se demande si man Simone pat bay yon kou ba. Humm. Ce qui me parrait marrant c’est l’amour postume de Michelle Benett Pour Jean-Claude. J’ai appris , je ne sais pas si c’est vrai parce que j’etais trop jeune pour le confirmer que cette Michelle a quitte Jean- Claude parce qu’elle s’etait mariee avec le president, pas avec l’homme. Ce qui est sur c’est que c’était pas elle qui a vu mourir BB doc c’est Veronique. Elle n’etait pas a ses cotes dans ses vieux jours. Je felicite cette étrangère, qui a aime l’homme jusqu’à laisser sa patrie pour l’accompagner et rester a ses cotes jusqu’a ses derniers jours. Franchement , on apprecie au nom de Duvalier Francois. Pourquoi parle t-elle au nom de Duvalier, franchement? Elle a peur de la retraite.

    JVB.

    Reply
  • March 8, 2017 at 1:17 am
    Permalink

    It was the best of times, it was the worst of times, it was the age of wisdom, it was the age of foolishness, it was the epoch of belief, it was the epoch of incredulity, it was the season of Light, it was the season of Darkness, it was the spring of hope, it was the winter of despair, we had everything before us, we had nothing before us, we were all going direct to heaven, we were all going direct the other way – in short, the period was so far like the present period, that some of its noisiest authorities insisted on its being received, for good or for evil, in the superlative degree of comparison only.
    Charles Dickens, A Tale of Two Cities
    English novelist (1812 – 1870)

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *