Un de nos rédacteurs menacé de mort pour ses opinions!

Dossier Alliance Française de Port-de-paix : le jeune Shervens menacé de mort!

Le Nord-Ouest, depuis que je le connais, est caractérisé par le mutisme et l’ignorance. Quand un groupe se solidarise pour accumuler leur fortune au détriment du peuple, tout le monde se tait. Cependant, on utilise la propagande que pour l’inutilité. Heureusement, je ne suis plus de cette catégorie d’ignorants.Il fût un temps, la jeunesse était considérée comme le sol des gens pensant qu’ils sont rois sur terre. Les droits des jeunes étaient bafoués, piétinés et, à coup sûr, par ceux qui veulent que les jeunes d’aujourd’hui rampent à leurs pieds pour faire leur paraître. Je suis victime; mais le demeurer n’est pas dans mon calendrier. C’est ce qui explique ma frustration envers tous ceux qui gardent leur mutisme face à la fermeture de l’unique espace culturel du département : l’Alliance Française de Port-de-paix.

En écrivant le texte questionnant le silence des citoyens face à la fermeture de l’alliance, je m’attendais à ces réactions combien menaçantes. Mais je dois vous avouer que, sincèrement, vos ragots ne m’ébranlent en aucune manière. Si la jeunesse d’hier s’était laissée fouler à tel point qu’elle abandonne sa zone, et bien moi, je ne reculerai jamais jusqu’à ce que les jeunes prennent conscience de l’état honteuse de leur communauté et de l’importance de leur implication dans le processus du développement.

J’ai reçu divers appels m’encourageant à continuer avec la bataille pour un vrai centre culturel à Port-de-paix ou la réouverture de l’Alliance Française, après la publication du texte titré: “Où est passée l’Alliance Française de Port-de-paix?” dans le journal Haïti Reyèl. Des appels de numéros inconnus pour m’intimider ne faisaient pas défaut. En vérité, cette bassesse d’esprit de la part de ceux qui m’en veulent prouvent que la cassure entre l’ancienne génération et la jeune a sa raison d’être. Les propos menaçants lancés à mon égard disant que cela ne me regarde pas, que je ne sais rien de l’Alliance Française de Port-de-paix, que j’attaque quelqu’un personnellement, que je suis un envoyé ayant des mains cachées et qu’on me paie et ceux que je n’ose pas citer en raison de leur indécence, ne font qu’agrandir ma conviction. J’étais seul, mais maintenant la jeunesse, étant consciente de l’animosité de nos dirigeants envers elle, trouvant injuste la fermeture de l’Alliance Française de Port-de-paix, me rejoint.

Il est d’une vérité indéniable que les jeunes soient bestialement traités de la volonté des sans scrupule, des goujats et des vingt juin quatre avril. Je suis sûr qu’ils seront répentis, ceux qui se croient être dieux en étant rien.

Je n’écris plus pour écrire; l’encre de ma plume est trop précieuse. Si elle vous blesse, je n’ai aucune excuse à vous présenter, car vous avez bléssé les jeunes et avez laissé les cicatrises au coeur de leur innocente jeunesse. Ne m’appelez plus si vous n’avez pas le courage de dévoiler votre vraie identité. La jeunesse est en force, préparez-vous au pire.
À bon entendeur, salut!

Shervens JOSEPH, Etudiant en Droit,
Samba Zélé, engagé.
Contact: 3195 6413

One thought on “Un de nos rédacteurs menacé de mort pour ses opinions!

  • February 17, 2017 at 1:40 am
    Permalink

    La jeunesse d’aujourd’hui est différente de celle d’hier. Cela n’est pas innocent, car la société est dynamique, c’est dire on peut évoluer à tout moment. Moi, je me sentais très indigné d’apprendre que l’Alliance française de Port-de-Paix est fermée sans aucun motif valable. Cependant, cet espace était le seul lieu où on pouvait organiser des activités culturelles et intellectuelles quand j’étais là-bas dans les années antérieures. Je me souviens quand j’étais en classe de troisième au Lycée Tertullien Guilbaud jusqu’ à la philo, c’était mon refuge pour discuter avec des condisciples de classe comme Shervens Joseph, Valcin Widlet, Jean Daniel, Edinel Louis, Jean Pierre Lorvens, Sanon Asler, Pierre Garma pour ne citer que ces gens. Dorénavant, de même que nous nous ne trouvons pas tous dans le Nord-ouest, mais cet espace est pour nous un bien-être à ne pas oublier. Comment pouvons-nous accepter la fermeture du dit espace sans une raison valable?
    Est ce que la jeunesse du nord-ouest n’avait pas droit à un centre culturel à travers lequel on peut organiser des débats, et facilite l’épanouissement des jeunes non seulement sur le plan intellectuel mais aussi sur le plan culturel.
    En fait, mon ami Shervens Joseph ne t’inquiètes pas de tous ceux et celles qui pensent de te stopper sur ce point. Donc, nous, en tant que jeune qui a un passé dans le Nord-ouest nous sommes solidaires avec toi, car tu es sur la bonne voie à notre avis. Il est temps pour que les jeunes se réveillent en qui à trait à certaines aberrations que nous avons l’habitude de subir à travers le pays.

    A bon entendeur salut!

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *