Costume : Le vêtement qui trahit beaucoup plus! par Alexis Abdias

Il n’est pas indéniable que nous, peuple en voie de développement, avons été colonisés par les Européens qui se prétendaient supérieurs. Leurs styles, leurs modes de vie, ainsi que leurs façons d’habiller étaient tellement prépondérants suite à leurs jugements faits tout en comparant les formes de société qui sont effectivement les nôtres et les leurs. Convaincu par leurs préjugés, nous nous voyions arbitrairement inférieurs en nous soumettant pour se faire enculturer comme peuple, d’après eux, inculte et mal organisé.

Parmi tout ce qu’ils nous ont apportés, je peux m’accentuer sur le costume qu’ils portaient, portent et porteront probablement en général. L’européanisation, ou du moins (pour être plus précis) la francisation nous impose de nous habiller à leur guise pour être considérés comme conformistes. Alors, être conformiste, c’est quoi au juste? Se conformer à quoi?

L’analyse des faits m’oblige à mal concevoir le vêtement qu’ils nous ont plus ou moins imposés sous forme de civilisation. L’attitude des colons à nôtre égard faisait sentir que, au dessous de ce costume du prétendu maître, il existe tout ce qui a lien à la déshumanisation; le traitement effroyable de nous, noirs raisonnés et consciencieux, n’a aucune liaison avec avec le concept de civilisation qu’ils vulgarisaient. En ce sens, ne pouvons nous pas leur demander si leurs actes furent conformistes.

Donc, comme étant nouveau civilisé, d’après eux, sortant de l’européanisation, je me demande si nos actes ne sont pas, d’une manière ou d’une autre, semblables à ceux de ces criminels déguisés en civilisateur. Ne masquons nous rien avec ce costume?

À mon avis, comme déguise le mardi gras, l’homme se croît et se montre Seigneur une fois s’envelopper par ce vêtement séduisant. On a tendance à tout confier à l’homme. On a même envie de lui faire dieu inconsciemment. C’est la raison pour laquelle qu’ils réservent souvent ces habits pour nous vaincre sentimentalement. Car, dans notre idée préconçue, l’honnêteté, la crédibilité et l’intégrité se trouvent au dessous du costume. Ce qui est “vraiment” faux.

De ce fait, étant citoyen du monde en voie de développement, je conseille à mes concitoyens, victimes ou pas, de cultiver la méfiance de celui qui prétend être capable de vaincre juste par une représentation extérieure étiquetée bonne ou meilleure. En observant les initiatives de ces catégories d’homme, la meilleure attitude serait de nous écarter de cette conception qui nous aurait fait penser que l’extérieur est l’objectivation de l’intérieur.

Alexis Abdias

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *