“Vent du trépas” Par Mariah S. Baptiste

(Poésie) “Vent du trépas” Par Mariah S. Baptiste

Des fleurs nostalgiques
Puant l’existence
Le bonheur est à l’assaut
La nature dédaigneuse
Hypnotisant le coeur humain
D’une certaine mélancolie
L’aurore savoure, avec allégresse, les larmes
Qui coulent à flots sur ce mât d’amour
Le rire égaré, semble inédit
Le passé devient gai
La mort impatiente, reste debout
L’agonie est au rendez-vous
C’est jamais plaisant de s’en aller
Cette peine revient avec un certain plaisir en sourdine
L’au-delà s’éclaircit petit-à-petit
Le bateau de notre destin flottille le baie des rêves
Cette mer devient noir ou rouge
C’est du sang, il coule à l’infini
Dans une vie qui ne peut être liquidée.

Mariah C. Shéba Baptiste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *