Le Sénateur Denis Cadeau célèbre sa victoire et dialogue avec ses mandants

par Samuel Auhsey Jozil

Dans l’objectif de remercier ses mandants de la commune de l’Asile et entendre leurs doléances, le Sénateur à peine élu sous la bannière de Bouclier aux dernières élections sénatoriales a organisé une cérémonie remarquable à l’EFACAP de l’Asile. En présence des militants de divers partis politiques, des autorités municipales, des ASECs des quatre sections communales de l’Asile, des autorités religieuses, des élèves… le Professeur Odonel Basquin a lancé les activités par l’entonnaison de la première strophe de l’hymne national.




La première personne à prendre parole a été le Maire de la ville, M. Serge Saül, ayant évoqué la nécessité pour le Sénateur de collaborer avec les élus locaux pour la bonne marche de la commune. Aussi, il a affirmé que le Parlementaire doit plaider pour une véritable prise en charge des collectivités territoriales dans le budget rectificatif puisque le pays ne peut pas développer par le haut.

Par ailleurs, des représentants des quatre sections communales ont gravi la tribune pour présenter leurs cahiers de doléances au Sénateur. Tous ont exposé presque les mêmes problèmes : Routes, Centre de Santé, École, Eau potable, etc. À rappeler que la commune de l’Asile a été sévèrement frappée par le dernier ouragan dévastateur de catégorie IV, Mathiew.

Pour avoir été Instituteur, Directeur d’école, Inspecteur général, puis Directeur Départemental, représentant du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) dans le département des Nippes, plus d’uns croient que l’Éducation va être le pilier sur lequel vont se reposer les actions du Sénateur fraîchement élu et le problème des professeurs du PSUGO qui n’ont pas reçu leur salaire depuis plus de deux va être posé et résolu rapidement.




Dans sa prise de parole, l’élu du département des Nippes a fait savoir qu’il sera le Sénateur de tous les nippois, de ceux qui l’ont voté et de ceux qui ont voté contre lui, «Se pa pou m al kale wès pèp la vote m, se pou m al ba y yo sèvis».

En outre, il ajoute que l’Etat Haïtien a une dette de plus de quatre millions de gourdes envers les professeurs, particulièrement ceux du PSUGO (Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire) et qu’il va s’engager dans une bataille sans merci pour que plus d’argent soit consacré au secteur éducatif dans le budget. Il promet d’être un facilitateur et non un homme à bloquer car, pour lui, le blocage ne fait qu’entraver la marche du pays vers le progrès.

L’ancien candidat à la députation de l’Asile et actuel Inspecteur principal au BDS (Bureau du district scolaire), Delia Frantz, supporteur du Sénateur, rappelle que cette victoire est historique et doit permettre à chaque asilois de comprendre qu’un nouvel air souffle à l’Asile et que la rupture avec les pratiques traditionnelles est maintenant entamée.

Samuel Auhsey Jozil

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *