La conférence nationale : une idée chère à l’ex Sén.Turnep Delpe!

Durant ma tendre enfance à Arniquet, je ne connaissais pas foncièrement Turnep Delpe. En arrivant à Port-au -prince, j’ai appris à le connaître. L’homme était simple. Même étant bègue, il pouvait aisément se faire comprendre. Le leitmotiv de son discours était la conférence nationale.




Contrairement à ceux qui le peignent de manière angélique parce qu’il vient de mourir, je crois qu’il a fait, malgré lui, de faux pas dans la conquête de l’établissement de la démocratie dans le pays. Il faisait partie d’une génération qui a échoué, mais, je crois qu’on doit continuer à faire la promotion pour la conférence nationale dont il s’est fait le porte parole.
La réconciliation nationale, comme il l’avait crue, est fondamentale pour le redressement du pays.

Il faut s’assoir et parler, pour se libérer les uns les autres, pour finalement porter au paroxysme le sentiment national, pour decrisper notre corps social. Dans un contexte social dans lequel le pays est démembré, déchiré, creusé par la division, il est fondamental de faire de la conférence nationale une réalité.

L’ancien Sénateur Delpe s’en va, mais l’idée de la conférence doit être inscrite, incrustée dans nos réagissements politiques.




James Marc Donald ORPHÉE

Réagissez :
Haitireyel2017@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *