UEH/Crise: le Professeur Orisma appelle à la TRANSPARENCE!

(haitireyel.com).- Le lundi après-midi, 12 juin 2017, le véhicule que conduisait le Doyen de la Faculté d’Ethnologie a fatalement heurté un étudiant de ladite faculté. Les informations relevant des causes immédiates de l’accident jusqu’à hier soir demeuraient imprécises!




Pour certains, il s’agissait d’un acte prémédité, pour d’autres un vrai accident. Les étudiants en colère ont le même jour incendié des véhicules se trouvant sur la cour ou dans les parages de la faculté. La description des faits est en effet contradictoire. Ce conflit entre les différentes perceptions basées sur l’incident traduit la crise à l’UEH, le comportement en général de tous les acteurs incluant les étudiants.

Il nous faut de nouvelles réflexions sur la situation de l’université et la socialisation des acteurs. Trop de dérives! Sinon, quelle serait la nature de cette université, sa raison d’être?

Si l’université ne peut résoudre ses propres contradictions ou ses crises internes depuis au moins 30 ans, comment peut-elle réfléchir sur les problématiques du pays en général? Comment pourrait-elle contribuer à l’avenir du pays? Une université nulle!




Alors, pour tenter une solution et stabiliser le climat universitaire, les responsabilités doivent être par tous et toutes partagées à travers plus de dialogue entre dirigeants-es, professeurs-es et étudiants-es. Les étudiants et étudiantes doivent se soumettre aux normes comme les dirigeants de l’université doivent être de leurs côtés conscients du problème des étudiants ou très concernés par le problème de l’université en général.

Il nous faut en d’autres termes une nouvelle rationalisation des ressources à utiliser! Une nouvelle transparence!

Rhodner J. Orisma, PhD-ABD
Chef Département de Philosophie et Sces Po
IERAH/ISERSS-UEH
14 juin 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *