Manifestation populaire : Kenley J.B. crie NON à la Violence!

(haitireyel.com).- Je dis Non à la Violence !
Il est grand temps de constater que la violence est un poison qui entrave le bon fonctionnement sociétal en Haïti.
Nous avons une histoire axée sur les bienfaits de la violence, mais il n’est pas aussi juste de demeurer à bras le corps dans la violence, cela va sans dire.

Dans tout système démocratique, la liberté d’expression doit être garantie. Au-delà des débats que cela puisse susciter, il est clair que la culture politique haïtienne est liée à une série de stratégies de turbulence, de tohu-bohu en vue d’arriver à une finalité précise.

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’amertume que je constate la gravité du sort d’Haïti qui est plongée dans le bassin imbecilogène, où ses propres fils n’utilisent que de la violence pour exprimer leur désaccord.

Je suis conscient qu’en politique, il est souvent question de rapport de force, l’Etat, au regard d’un sujet aussi complexe, est tenu d’utiliser son pouvoir pour toutes formes d’application jugée profitable à son peuple; mais par rapport au budget venant d’être voté dans les deux chambres, la portée politique s’agrandit et réclame de nouvelles orientations.

Je suis conscient de la situation grabataire du peuple Haïtien… En vertu du budget proposé, son sort devrait être pris en charge, tel n’en est pas le cas, au dire de certains critiques.
Malgré tout cela, je pense que la finalité pourra être bénéfique au peuple dans la mesure où il se mobilise fermement, mais ignore la violence, ignore la destruction des biens étatiques etc.
Ainsi, en tant que citoyen, par rapport à tout ce que l’on vient de voir, je fais à haute voix un appel à la Non Violence.

Que vive Haïti!

Kenley Jean-Baptiste
Roikenley@gmail.com

One thought on “Manifestation populaire : Kenley J.B. crie NON à la Violence!

  • September 15, 2017 at 2:06 am
    Permalink

    J’appelle à l’arrestation et emprisonnement des provocateurs tels que Moise jean Chwal qui a ètè rejetè par le peuple mais continue à semer le trouble à Port -au – prince en monneyant les fauteurs. C’est un militant communiste qui profite de la tolèrance dèmocratique pour inciter la frange ignorante à la violence. Si c’ètait à Cuba il serait dèja 20 pieds sous sol. A bon entendeur Salut!

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *