Les lycéens, manifesteront-ils cette année? par Didlay Dupérat

(haitireyel.com).- Depuis plusieurs années, la manifestation se considère en Haïti comme une “mission annuelle” pour les Lycéens, et ce problème entrave leur instruction. Or, beaucoup de dirigeants, de politiciens et de personnages importants ont fait leurs études classiques dans les Lycées et n’y pensent rien faire jusqu’à présent.




Dès ma naissance, je n’ai jamais vu et entendu une discussion au sujet d’une promesse qui n’est pas respectée pour la tenue du carnaval. Cependant, les lycéens sont toujours dans les rues pour réclamer la présence des professeurs dans les salles de classe. Parfois, certains lycéens se posent cette question: comment pouvons-nous avoir de bons parlementaires pour renouveler le personnel politique, de bons présidents si les dirigeants ne se préoccupent pas de l’éducation de la jeunesse? Lorsqu’ils sont mécontents, ils disent qu’ils ne puissent pas accepter que les professeurs dispensent des cours dans les écoles privées, alors que les Lycées ne fonctionnent pas “. A ce stade, on assiste toujours à de violentes manifestations sur tout le territoire, ce qui fait surgir la colère des Lycéens à lancer des pierres sur d’autres établissements scolaires non publics, parce qu’ils estiment que c’est la meilleure façon de faire entendre leur voix. Ils manifestent jusqu’à ce que les autorités arrivent, de concert avec les professeurs grévistes , à trouver une solution le plus rapidement possible pour qu’ils puissent reprendre le chemin de l’école.

Selon le porte-parole de force Artibonite 2020, Raphaël Clavanet Marado, “l’éducation n’est malheureusement pas la priorité de l’Etat haïtien; depuis longtemps, Les gens qui oeuvrent dans le système éducatif sont toujours traités en pauvres”. Le coordonnateur de la solidarité nationale des jeunes pour l’Evolution démocratique, Jeoazias Pierre, a abondé dans le meme sens pour dire qye nous avons un Etat irresponsable. Et ce sont les Lycéens qui sont les principales victimes du laxisme de l’Etat haïtien”.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les dirigeants, ça me fait énormément mal au coeur de voir les jeunes Lycéens manifester dans les rues, lorsqu’ils ne trouvent pas de cours, surtout appropriés. Et très souvent, ils sont mal vus compte tenu du degré de mutisme de la population. En fait , les lycéens n’ont jamais eu la possibilité de voir le programme exigé par le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP); Dommage, ils subissent l’examen en dépit de tout.




L’éducation nationale existe-t-elle? Si oui, qu’elle est sa vraie mission? Si cette situation persiste, qu’allons-nous devenir, nous les lycéens? Des éternels ratés ? Oh secours !!! Nous perirons. Manifesterons-nous encore cette année?

En fin de compte, Nelson MANDELA, l’ex président des africains, durant son existence, a dit que: ” L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde “. Sur ce point, je demande aux autorités haïtiennes de bien comprendre cette citation et se rendre compte, de ce qui peut arriver à notre chère Haïti, si les jeunes du pays ne reçoivent pas une éducation de qualité. Car, la jeunesse est l’avenir du pays.

Didlay DUPERAT E-mail:didlayduperat24@gmail.com
Facebook : Didlay Duperat (Le visionnaire) Tel : +509 48 47-7687

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *