Fond/Petro Caribe : Wilson Laleau et Laurent Lamothe sont-ils innocents?

Par Carlens NAPOLEON.
Le Philanthrope.

Wilson Laleau, Laurent Lamothe, Jean Marx Bellerive, Stephanie B. Vildrouin et consorts sont tous innocents dans la dilapidation du fonds petro caribe. Vexées, leurs argumentations donnent l`impression que c`est un fond qui s`évapore au trésor public avec la complicité d`un peuple soumis, errant, opprimé. À force qu`on n’exige pas aux autorités à se conformer, elles font fi de leurs engagements. Et nous, comme conséquence, continuons à vivre sous le seuil de la pauvreté et remettons nos sorts, nos déboires, nos amertumes entre les mains d`une divinité ou des instances internationale. On n’a qu’à dire qu’Haïti a fait le choix d`être pauvre, comme prétend le jeune économiste Etzer EMILE. Sommes-nous inconscients ?




On doit croire qu`Haïti ne périra, si toutefois il n`y a pas une démission citoyenne. La partie verte de la République Dominicaine vient d’effectuer trois marches contre la corruption et l`impunité pour l`année 2017. Dans la première, on a mobilisé 40 milles Dominicains, 50 milles pour la deuxième et 100 milles pour la troisième. Au Guatemala, une marche contenant des milliers de guatémaltèques et une grève généralisée contre la corruption vient d`être réalisées. Pourtant, les marches contre la corruption chez nous avoisinent entre mil à 2 milles personnes, parfois même quelques centaines. Autrefois, nous possédons la force virile, le gout d`engendrer de vives protestations, le courage d`affronter l`avenir. Mais de nos jours, l`être haïtien est démissionnaire, il a trouvé le désir d`habiter ailleurs plutôt qu`Haïti. Ceux qui ne vont pas encore, espèrent de se rendre au Chili, Brésil, Canada, et autres. Le destin d`Haiti est sombré. Tout cela est dû par rapport à notre caractère et notre attitude adoptée face au réel. Nous sommes plongés dans une désillusion totale.

Ce jeudi le Senat aura à pencher et voter pour les suites légales du rapport petro caribe. C`est une séance attendue par plus d`un en vue de confirmer ou de rejeter l`affirmation faisant croire que la corruption en Haïti et institutionnalisée et organisée. Même quand la majorité au sénat est pro-gouvernementale, elle sera obligée de mettre des bâtons dans les roues des corrupteurs. Sinon ce serait la banalisation ou la réduction du discours de Jovenel MOISE aux tribunes des nations-unies à sa plus simple expression malgré leur accointance au président de la république.




Complaisamment, on assiste au sabotage de notre avenir pendant que nos autorités connaissent bien ce qui retardent l`arrivée de notre euphorie. «La corruption est un crime contre le développement», scande le président à la fin du 9 paragraphe de son discours à l`ONU en septembre dernier. Est-ce que le sénat, compte tenu de la déclaration du président, ne doit pas bien trancher sur ce rapport ? Va-t-il entraver notre développement en niant ou rejetant ce dernier ? «La corruption, si elle n’est pas enrayée, continuera à alimenter l’instabilité politique et sociale en Haïti», enchaine le président au dixième paragraphe du discours. Alors, si que le président parle ainsi, comment devrait réagir la majorité présidentielle au sénat ? est-ce qu`elle va perpétuer l`instabilité politique et sociale dans le pays au mepris de la preocupation du locataire du palais national?. «Elle prive la grande majorité des Haïtiens d’une distribution adéquate d’énergie électrique, d’une éducation de qualité à tous ses fils et ses filles, de l’eau potable et d’opportunités économiques et sociales», a conclu le chef de l`état au paragraphe 10.

En effet, on peut être toujours dans l`opposition, mais on doit avoir assez d`humilité pour dire que Jovenel MOISE est conscient de la situation. Il n`est que d`attendre la séance de ce jeudi 30 Novembre 2017 au sujet de ce rapport dressant les gaffes, les gabegies administratives et les fuites des capitaux pour voir si que le sénat est inconscient de sa part face à la situation. Une fois encore, il se trouve face à l’Orient.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *